–  L’ EXPRESSION DE MA GRATITUDE INFINIE  –

Mes chers amis,

vous ne le savez que trop bien, qu’ils soient hors du commun, époustouflants, ou bien alors construits pas à pas avec plus de pondération, plus de modestie, voire tout bonnement avec bonhomie et simplicité, nos grands projets sont avant tout ce que nous sommes.

Mais vous le savez aussi, on ne fait pas toujours ce qu’on veut, il faut parfois faire contre mauvaise fortune bon cœur et sans la moindre équivoque, chacun d’entre nous trouve un jour ou l’autre de quoi se refaire, de quoi rebondir, on n’en doute pas un seul instant.

Enfin, comme l’affirmerait l’une de mes plus fidèles acolytes de la Boutique Jaune mais qui n’a jamais pu s’empêcher de jouer les Cassandre à la moindre alerte, il y a ces cas désespérés où peu importe les contingences, peu importe les attributs fascinateurs de quelque talisman que ce soit, on se voit toujours tel un compagnon d’infortune et la règle est immuable:

tribulation rime inéluctablement avec malédiction.

Est-ce une vue de l’esprit particulièrement pessimiste ou un fait avéré? Je vous laisse juge.

Ce qui me conduit à me questionner de la sorte, c’est ce que devient notre société malade d’elle-même dans ces temps à l’inclination pré-apocalyptique.

Plus prosaïquement et plus personnellement, ma question est:

quel sera l’avenir de ce que mon grand-père Itzik Finkelsztajn a patiemment édifié à force de courage et de volonté, suivi de mon père, il y a quasiment trois-quart de siècle.

Car lorsque l’on observe ce que nous avons enduré ces derniers mois – et pas seulement dans notre vénérable boutique – il est concevable de s’interroger.

Cette pandémie, comme partout ailleurs, a profondément modifié notre perception de la vie. Beaucoup ont perdu un parent proche, un ami, à Paris ou à l’autre bout du monde.

Mais contre toute attente, c’est un autre évènement qui m’a mis à l’épreuve.

Certains d’entre vous le savent déjà , la providence a voulu il y a trois mois, qu’ un accident vasculaire cérébral tétanise, pétrifie un temps la moitié gauche de mon corps.

Oui, j’utilise à dessein le mot providence.

Ma destinée, si une telle chose existe, s’est inspirée de ma gracieuse, merveilleuse, que dis-je, éblouissante compagne, depuis tant d’années.

Anne-Marie, puiqu’il s’agit d’elle, a su faire en sorte que je trouve la force de me relever, dans ce moment baigné d’incertitude et de clair-obscur. Sa bonté, sa lumière emplissent  plus que jamais mon cœur d’un amour démesuré.

Cette situation singulière m’a fait remettre en question les aspects les plus essentiels de mon existence et fait prendre conscience de ce qui était important et de ce qui l’était moins, voire futile. Grâce à elle, c’est une autre personne que je suis aujourd’hui, et les priorités ne sont plus les mêmes.

Comme nous l’assurait le poète Souchon:

La vie ne vaut rien, non , la vie ne vaut rien… mais rien ne vaut la Vie.

J’exprime à  Anne-Marie ma gratitude infinie et je voulais que vous le sachiez, chers amis.

Ma gratitude va également à l’ensemble de mon équipe. Malgré les coups durs qui ont frappé la Boutique Jaune elle a su, grâce à sa cohésion et sa conscience professionnelle, garder le cap dans l’adversité.

Compte tenu de notre situation épineuse cette année  – le décès de mon amie Margot, ma plus proche collaboratrice dans l’organisation de ces fêtes, et mon impossibilité de me rendre disponible pour vous à cause de mon AVC – nous ne pourrons malheureusement ni assurer la prise de commandes comme nous le faisons habituellement, ni assurer des livraisons, que ce soit pour Rosh Hachana ou bien pour Yom Kippour.

Sachez que j’en suis sincèrement désolé et m’en excuse par avance auprès de vous.

Voici un petit rappel de ce que nous vous proposons en boutique, à des tarifs volontairement inchangés: ce sera notre modeste participation pour que les fêtes de notre fidèle clientèle soient plus belles.

Les halès et les koïlich, pains au cumin et razewane, nos gehakte leber, gehakte herring, schmaltz herring, pickel fleich, pastrami, langue de bœuf et cornichons au tonneau, nos pirojkis, krepleh et gefilte fish ainsi que nos trois variétés de tarama et nos caviars d’aubergines, d’olives et de poivrons.

Pour vos desserts nos différentes variétés de gâteaux au fromage, l’apfel et le mame strudel, les roulés au pavot, aux noix, au chocolat, au café ou aux framboises, ainsi que nos lekehs, honeck lekehs, nos babkès, nos mandelbroït et nos petits fours, sans oublier nos mokas et glacés.

La haute qualité des matières premières que nous utilisons et la fraîcheur quotidienne de nos produits assureront la satisfaction de vos convives et la réussite de votre réception.

Dans l’attente de vous accueillir, je vous réitère mes meilleurs souhaits pour l’année qui approche, et vous prie d’agréer, mes chers amis, l’assurance de mes sentiments les plus dévoués.

                                                                                      Sacha Finkelsztajn.